Association de promotion et de sauvegarde du patrimoine du cimetière de la Madeleine d'Amiens
Retour à l'accueil du site Présentation de l'association de sauvegarde du cimetière de la Madeleine d'Amiens Sauvegarde du cimetière de la Madeleine Publications sur le cimetière de la Madeleine d'Amiens Visiter le cimetière de la Madeleine à Amiens

 Historique de la création de l'association

Vue aérienne du site - Photo de l'Association
Dans son écrin de verdure, le site de la Madeleine, depuis sa création à la fin du XVIIIème siècle, a séduit les esthètes et les romantiques. En 1984, à la suite d'une visite de l'U.F.C.S et de ses adhérentes, conduite par Raymonde Gillmann, il est apparu que ce site était quasiment inconnu ou méconnu, alors que la ville avait encore la chance de posséder ce cimetière-jardin, quelque peu meurtri mais encore empreint de l'âme de la ville et de ses habitants.

Après un an d'hésitation, il fut alors décidé de créer une association qui lui est entièrement consacrée. En juin 1985 l'Association "Les Amis de la Madeleine" était officiellement mentionnée dans le journal officiel.

Créée pour signaler à la population et aux autorités concernées qu'un cimetière romantique comme celui de la Madeleine, çà ne s'invente pas, çà ne s'invente plus et qu'il était temps de se battre pour conserver ce lieu où il restait de beaux monuments, vestiges du talent et de la patience des artistes, des ouvriers, des architectes, des marbriers d'autrefois, pour qui le temps et la rentabilité étaient des impératifs moins cruciaux qu'aujourd'hui.


Un an plus tard, en juin 1986, grâce à la détermination (voire à l'opiniâtreté de certains), le sol du cimetière a été inscrit sur l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Plusieurs sépultures, après la restauration effectuée par l’Association, furent classées ou proposées au classement.

Le site est désormais visité lors des Journées du Patrimoine au même titre que les autres monuments historiques.



 Buts de l'association

Les Amis de la Madeleine soulignent toutefois que c'est autre chose qu'un produit touristique mais surtout un atout supplémentaire rare et fragile pour notre ville.

Car au delà des vieilles pierres et des arbres centenaires se perpétue une certaine idée de l’éthique, du respect, du recueillement dans l’atmosphère magique et “patinée”. Et c’est peut-être le plus important à préserver. Signification officielle puisque ces buts figurent dans l’article 2 des statuts :

“Faire connaître le capital historique et rare que représente le site du cimetière de la Madeleine pour le patrimoine de la ville d’Amiens. Aider dans tous les domaines possibles les responsables de l’entretien du cimetière, pour préserver et protéger le caractère paysager, les monuments, conserver les sépultures qui méritent de l’être, remarquables témoins du passé de notre ville. Faire connaître l’art funéraire par des conférences, des expositions, des visites guidées, la constitution d’un fond de documents anciens, des publications, des bulletins, des articles de presse, la participation à des émissions de radio et de télévision.”

Mais son cheval de bataille est de restaurer le maximum de tombes abandonnées donc condamnées, (parfois en ruines) en suivant les normes et recommandations des Bâtiments de France, de la Diren et des Monuments Historiques. une cinquantaine de monuments ont ainsi été restaurés en 23 ans, la plupart avec les propres moyens financiers de l'Association.



 Membres du bureau

- Présidente :
- Trésorière :
- Secrétaire :
- Secrétaire adjoint :
Madame Raymonde GILLMANN
Monsieur Jacques LAMBRY
Monsieur Bernard BLOT
Monsieur Christian GILLMANN
Monsieur André DECAIX